Publié : 13 février 2011

Classe prépa ou université ?

Analyse comparée des avantages entre une classe prépa et l’université.

Suivre une classe préparatoire nous demande, certes, toute notre énergie et tout notre temps pendant une ou deux années, mais les avantages que l’on peut en tirer sont considérables.

Concrètement, il faut savoir qu’elle ouvre plus de portes qu’une formation classique, parce qu’elle est justement reconnue comme une meilleure formation (connaissances, culture, méthodes et rythme de travail…).

Mais suivre une classe préparatoire est aussi enrichissant d’un point de vue personnel : j’ai gagné plus de confiance en moi grâce aux exercices oraux et à des connaissances plus solides, plus de curiosité intellectuelle et d’ouverture d’esprit. La classe préparatoire permet aussi d’affiner des projets d’orientation encore incertains puisque l’on approfondit chaque discipline, bien que l’on choisisse tout de même une spécialité pour l’année de khâgne.

La mienne était l’allemand, et je peux maintenant voir la différence entre les cours de classe préparatoire et ceux dispensés à l’université. Ces derniers me paraissent moins approfondis – qu’il s’agisse des cours de littérature, de grammaire ou de civilisation – qu’en classe préparatoire, alors que j’ai un professeur pour chaque thème ou sujet abordé. Le fait est que les cours à l’université ne sont pas aussi stimulants qu’en classe préparatoire, où nous étions peu nombreux en cours d’allemand, ce qui permettait d’approfondir véritablement tous les sujets que nous abordions, de bien assimiler toutes les connaissances, qu’elles touchent à la langue même ou non, de parler tout en réfléchissant à des sujets intéressants.

Je pense que si je n’avais pas été en classe préparatoire, je n’aurais probablement pas fait de l’allemand ma discipline principale. Mais, finalement, les cours d’allemand dispensés en prépa m’ont donné envie de continuer dans cette voie, et je ne regrette en aucun cas mon choix.

Marie L.