Vous êtes ici : Accueil > Espace enseignement > disciplines > histoire-géographie > Découverte du quartier Luciline à Rouen
Par : CDI.
Publié : 19 janvier 2015

Découverte du quartier Luciline à Rouen

Guidés par Madame Céline Fréchet, ingénieur au service de l’urbanisme de la ville de Rouen. La Première SA est allée découvrir l’écoquartier quartier Luciline le long des berges de la Seine.

Avant les vacances de Noël, les élèves de la Première SA accompagnés de Madame Huby (professeur d’Histoire-Géographie) et de Madame Rossi-Maréchal (Professeur de langue vivante Espagnole), ont suivi un parcours le long des berges de la Seine guidé par Madame Céline Fréchet, ingénieur au service de l’urbanisme de la ville de Rouen.
Ils ont pu découvrir cinq espaces où la volonté de réhabilitation et de réappropriation des friches portuaires par la mairie de Rouen sont les plus visibles :

  • Les quais rive gauche, du 106 à la presqu’île Rollet.
  • La presqu’ile Rollet
  • Le sixième pont : Le pont Flaubert
  • Les Docks 76.
  • Les aménagements du quartier Luciline, éco-quartier en construction.

"Nous avons découvert le but des réaménagements des bords de Seine et de la réhabilitation du quartier Luciline."

Ce quartier qui était occupé à la fin du XIXe siècle par une raffinerie de pétrole pour l’éclairage domestique, est confronté à l’heure actuelle à de grandes transformations architecturales afin de permettre l’extension de la ville de Rouen dans sa partie ouest. "A cela s’ajoute une reconquête des berges" précise Céline Fréchet : « Nous avons souhaité que les rouennais se réapproprient les anciens espaces portuaires, laissés en friches ». Pour ce faire, ont été mis en place des espaces verts (presqu’île Rollet) et des lieux d’activités commerciales dans les Docks 76, sportives et culturelles pour l’espace des marégraphes. Ils ont vu le jour pour accueillir et redonner de la vie à ces zones délaissées.
Cette politique de dynamisation des berges se conclura par la construction d’un nouvel écoquartier rive droite dont les objectifs sont multiples : amener une mixité sociale par la présence d’ HLM, être indépendant en énergie grâce à la géothermie et aux dernières normes d’isolation, offrir un cadre de vie agréable avec des espaces verts (la Luciline, ruisseau, sera visible et des arbres seront plantés).
Cet écoquartier ce veut ainsi exemplaire car il symbolise la renaissance des anciens espaces industriels et la conclusion d’un vaste projet de réhabilitation.

Bien que glaciale (2c° !), cette visite nous aura permis de mieux comprendre la volonté de la mairie de Rouen : celle de voir ses habitants se réapproprier les berges de la Seine, nouvel espace dynamique et productif au sein de la vie rouennaise.