Vous êtes ici : Accueil > Espace enseignement > disciplines > lettres > Les 1ères MD et STMG à l’Opéra Bastille
Publié : 10 décembre 2012

Les 1ères MD et STMG à l’Opéra Bastille

Visite du plus grand opéra du monde et première triomphale de La Fille du Régiment

La visite

La visite de l’Opéra Bastille commence par une plongée vertigineuse dans les sous-sols qui descendent 30 m sous le niveau de la rue ! L’Opéra Bastille pourrait contenir un immeuble de 27 étages... Nous parcourons les quatre lieux de stockage aux mêmes dimensions que la scène et rêvons devant les décors géants des prochains spectacles : Carmen, le ballet Don Quichotte...Certains testent le grand lit de la comtesse Almaviva dans Les Noces de Figaro, d’autres le tapis élastique qui recouvre la scène lors des ballets.
Nous traversons la scène principale en foulant le décor de La Fille du Régiment, des cartes d’état-major à demi-déployées. Moment d’émotion ! Nous précédons de peu Natalie Dessay et Juan Diego Florez !

Le spectacle

La soprano : Natalie Dessay

Incarnation parfaite de Marie, à la fois garçon manqué et Fifi Brindacier, Natalie Dessay explose de tonicité !
(Simon)

C’est un grand plaisir de la regarder car on ressent l’énergie qu’elle dégage et son bonheur d’être là.
(Alexandre)

Le ténor : Juan Diego Flores

Avec une incroyable audace, des legatos infinis et des aigus parfaits, le ténor peut se permettre toutes les audaces et réussit tout ! Après le fameux air aux neuf contre-ut à couper le souffle, le public hurle de joie !
(Alice)

Visage de Dom Juan séducteur, timbre de ténor dévastateur, il en ferait tomber plus d’une et emporte en tout cas l’auditoire !
(Charlotte)

Touchant dans son rôle de jeune homme brave et courageux, prêt à tout donner pour conquérir Marie !
(Ophélie)

Ils ont gagné tous les cœurs

Les deux voix se mélangent, se confondent dans un même amour. C’est magique !
(Léa D.)

Natalie Dessay et Juan Diego Florez ont mené tambour battant cette comédie pétillante et colorée !
(Léa F. )

C’est une victoire ! Après deux heures de spectacle durant lesquelles rire et émotions nous ont submergés, les applaudissements et les "Bravo ! " jaillissent des quatre coins de la salle !
(Maëva)