Vous êtes ici : Accueil > Espace enseignement > disciplines > lettres > Les 1ères STMG à l’Opéra de Rouen
Publié : 23 novembre 2012

Les 1ères STMG à l’Opéra de Rouen

Première découverte de l’opéra

Dès l’entrée dans la salle de spectacle, nous ressentons cette tension, cette chaleur, cette atmosphère unique !

Julien

Un opéra sobre

Frédéric Roels, le metteur en scène, inscrit l’œuvre dans notre époque, loin de l’Espagne et de ses clichés. Carmen est simplement vêtue d’une blouse, d’un short et porte des talons hauts. Les voix m’ont séduite et que d’émotion grâce à la musique ! Un spectacle qu’il ne fallait pas rater !

Khoumba

Une Carmen contemporaine

Dès le lever de rideau, nous sommes propulsés dans une atmosphère à la fois paisible et sombre : des militaires jouent au football et harcèlent les travailleuses de l’usine de tabac.
Au fil des scènes, on est transporté par le dynamisme des chanteurs qui combinent à la fois le chant, la danse et la tragédie.
Pas d’ambiance hispanique mais une vision contemporaine. Le short de Carmen n’a pas plu à tous : en plein milieu du deuxième acte une spectatrice s’est levée, s’exclamant que cela faisait honte à Bizet !

Fares

Une belle Carmen pour le cinquantenaire du Théâtre des Arts

Musicalement, j’ai ressenti beaucoup de plaisir en particulier lorsque les chœurs chantaient. Vivica Genaux s’est parfaitement prêtée au personnage de Carmen. La fin a été un moment de grande émotion : Don José poignarde Carmen et son sang se répand dans une flaque d’eau. Le rideau se baisse. Lorsque les chanteurs viennent saluer, c’est un tonnerre d’applaudissement qui dure longtemps, juste magnifique !

Thibault

Envoûtant

Mais où était le rouge, les couleurs vives de l’Espagne et de la passion ? C’est la musique, le chant qui nous a transportés dans le chaud pays d’Espagne. Si je t’aime prends garde à toi !

Romane

Belle et rebelle

En bohémienne rebelle,
Carmen est belle.
Trop peut-être.
Langoureuse,
arrogante et provocante,
autant par son audace,
la chute de ses reins
et son chant !

Marianne