Vous êtes ici : Accueil > Actualité > Le cube de Mémoire
Publié : 22 janvier 2012

Le cube de Mémoire

Petite notice sur l’œuvre discrète, installée dans le lycée, qui commémore la libération du camp d’Auschwitz le 27 janvier 1945.

En 2004 des élèves et étudiants d’arts appliqués sont allés en Pologne. Le voyage a notamment permis d’aller sur le site du camp d’Auschwitz.
Au retour, les équipes pédagogiques ont travaillé avec ces classes pour préparer le soixantième anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, le 27 janvier 2005, qui fut l’occasion au lycée d’une grande manifestation nourrie de conférences et spectacles préparées par professeurs et élèves et animée par de nombreux invités.

Aujourd’hui il reste quelque chose de cette commémoration, une trace discrète mais bien présente : un cube de bronze enterré dans le sol du grand hall et dont juste la face supérieure affleure.

Nous marchons dessus sans savoir, pour la plupart, de quoi il retourne.
C’est le projet d’une classe de MàNAA puis BTS Communication Visuelle qui a travaillé, au retour de Pologne, sur la mémoire, et conçu un dispositif inauguré le 27 janvier 2005.
Le dispositif est double : un cube de bronze, réalisé, d’après le modèle créé par les étudiants, par l’atelier Fonderie du lycée Colbert de Petit Quevilly, et une impression sur papier de chacune de ses 6 faces.
Le principe est simple : prélever un cube de terre dans le sol, une exhumation pour se souvenir ; le transformer en une matière pérenne, pour ne pas oublier, le bronze ; le remettre en place, pour pouvoir se souvenir et avancer.
Ne reste visible qu’une surface mais elle est connue comme face d’un cube lourd et massif. En témoignent les impressions sur papier des six faces conservées dans le lycée, preuves de l’épaisseur de ce qui est enfoui.
Les inscriptions deviennent simples à lire : les dates de libération du camp et de l’inauguration de cette réalisation et des pictogrammes racontant sa genèse.

En ce 27 janvier 2012, vous poserez un œil différent vers ce que vous pensiez être une plaque. Vous en verrez l’épaisseur cachée et pourrez commémorer ce 67ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz.

cf. BO : Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité - 27 janvier 2012